fbpx

La bonne stratégie d’investissement immobilier selon votre âge

La bonne stratégie d’investissement immobilier selon votre âge

Sommaire

L’immobilier est la valeur refuge par excellence pour les Français. Tout au long de sa vie, différentes étapes sont à franchir pour investir de la meilleure façon afin de se construire un patrimoine solide. Investissement immobilier locatif, SCPI, contrat d’assurance vie, ou encore l’achat d’un logement principal, présentent différents avantages et inconvénients qui seront plus ou moins importants pour vous selon un critère majeur : votre âge

Nous vous donnons donc les clés en main pour investir dans la pierre, selon votre âge.

Investir avant 45 ans

Il est bien connu que lorsque l’on est jeune, le porte-monnaie est souvent absent. Mais alors comment investir entre 20 et 30 ans ? 

La résidence principale

Nous vous conseillons tout d’abord, de commencer à mettre de l’argent de côté dès vos premiers salaires. Différents livrets sont accessibles très tôt comme le livret A, le livret de développement durable et solidaire ou encore le livret Jeune. Il est très important de disposer d’un petit matelas ayant cumulé quelques mois de salaire avant d’investir dans l’immobilier. 

L’investissement idéal dans cette tranche d’âge, est l’achat de votre résidence principale. En effet, nous vous conseillons de devenir propriétaire de votre bien principal dès que votre situation professionnelle est stable et que vous disposez de revenus réguliers. De plus, les taux particulièrement bas de cette année semblent idéaux pour un premier emprunt

L’investissement locatif

Si la ville où vous vivez est trop cher pour vous, il peut être judicieux de procéder à l’achat d’un bien dédié à de l’investissement locatif. De cette façon, cet achat ne s’effectue pas forcément dans votre ville, mais dans celle qui vous intéresse. Il est important de prendre en compte le dynamisme de la ville que vous ciblez, le prix au mètre carré et de bien connaître le quartier de jour et de nuit, dans lequel vous souhaitez investir. Le loyer perçu servira à rembourser en partie votre prêt tout en restant locataire de votre côté. L’emplacement est le critère principal dans l’immobilier. Il permet d’assurer une vacance locative faible et de miser sur une plus-value à la revente. Il est donc important de comprendre que ce bien doit plaire à votre futur locataire et non à vous-même.

Nous conseillons aux jeunes adultes et investisseurs de faire des prêts longue durée, dans l’objectif de diminuer progressivement le coût des mensualités de remboursement et d’autofinancer son investissement. Pour cela il faut :

  • être dans la première moitié du remboursement du crédit
  • avoir plus de 70 000 euros encore à rembourser
  • négocier un écart de taux d’environ 1%, pour que l’opération soit intéressante

Aussi nous vous conseillons d’investir dans un bien simple, demandant peu de travaux, avec une possibilité de revente rapide… Mais d’investir le plus tôt possible. Si vous pouvez le faire à la vingtaine et que cela rentre en corrélation avec vos objectifs de vie, n’hésitez pas !

Cet article devrait vous plaire : Résidence principale ou investissement locatif

Investir à 45 ans

Félicitations, vous êtes propriétaire de votre résidence principale. Et maintenant comment développer votre patrimoine ? Généralement, de nombreux choix se présentent à vous, à cet âge.

Vous pouvez l’agrandir avec un investissement locatif. Celui-ci permettra de compléter vos revenus et peut-être même de défiscaliser grâce aux différents dispositifs, comme le dispositif Denormandie pour l’ancien et la loi Pinel dans le neuf. Finalement, accumulez plus de patrimoine et moins d’impôts.

  • La loi Pinel : vous vous engagez à laisser au moins 6 ans votre bien sur le marché locatif, dans le respect d’un plafond de loyers. Cette réduction d’impôt, peut atteindre les 21% du prix d’achat sans dépasser les 63 000€. Les compléments de revenus permettent également de préparer votre retraite.
  •  Le dispositif Denormandie : réalisez des travaux représentant 25% du montant de l’opération dans la limite de 300 000 euros. 

Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour préparer sa retraite, vous pouvez investir autrement, en parallèle de cet investissement locatif. L’assurance vie peut être un autre moyen. Le cadre fiscal très avantageux permet d’épargner à son rythme sur 8 ans. Vous pouvez également opter pour une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), vous permettant de placer de manière collective votre argent, dans l’achat d’un bien immobilier. De cette façon, vous proposerez un rendement locatif stable, puisque la SCPI est conduite par une société de gestion qui utilise l’argent des investisseurs pour investir dans des biens.

Il vous reste bien sur la possibilité d’effectuer votre investissement ou un nouvel investissement locatif dans l’ancien. Vous y retrouverez de meilleur rendement et de meilleur emplacement pour vous assurer un rentre stable et rentable dans le temps.

Son investissement immobilier à 55 ans

À 55 ans, la retraite se rapproche à grands pas. Il est toujours possible d’investir, mais attention, il sera de plus en plus difficile d’obtenir un crédit. En effet, la vision d’une baisse de salaire et de potentiels futurs problèmes de santé a tendance à freiner les banques.

La résidence secondaire. Voici l’investissement immobilier auquel penser au cours de cette décennie. Ce nouveau bien viendra compléter votre patrimoine, vous offrant également un nouveau toit pour passer les beaux jours. Mais avant tout cela, il vous est possible de le mettre en location saisonnière. De cette manière, vous rentabilisez le bien durant quelque temps. Ce bien doit être positionné dans une ville que vous aimez, mais qui est également touristique, pouvant accueillir des vacanciers.

Vous pourriez toujours effectuer de beau investissement locatif dans l’ancien, mais tout en sachant que vous en profiterez une partie pour votre retraite et l’autre pour préparer la succession avec les enfants et leur donner un jolie coup de pouce pour l’avenir.

L’investissement immobilier après 65 ans

Il n’y a pas d’âge pour investir dans l’immobilier. Il est donc encore possible de le faire après 65 ans. Cependant, il est important de se renseigner auprès de votre banque concernant le coût de l’assurance, qui peut être assez élevé à cet âge-là, selon l’assurance de prêt ou l’assurance déléguée. Toutefois, les banques proposent de plus en plus de formules de crédits adaptées aux séniors.

Cet article pourrait vous plaire : Quel moyen de financement pour votre investissement locatif ?

Malgré l’allongement de la durée de vie, il est important de préparer sa succession. Si l’on souhaite qu’elle soit le plus simple possible, nous vous conseillons d’investir dans une SCPI. En effet, la SCPI permettra d’augmenter vos revenus et faciliter la succession puisque l’on peut donner la nue-propriété des parts aux enfants.

Il vous est également possible d’investir sur d’autres styles d’achats comme celui des vignes ou encore des forêts. Ces possibilités peuvent être intéressantes puisque le temps d’investissement est plus court, le bien est géré par quelqu’un d’autre et la fiscalité peut être très avantageuse.

L’assurance-vie offre également des bénéfices non négligeables. Le capital pourra être transmis à vos héritiers grâce à des avantages fiscaux. De plus, le montant sera totalement exonéré des frais de succession.

De manière générale, nous vous recommandons à partir de 65 ans de choisir des emprunts à court terme.

Investir avec Invisty

Pour construire vos projets avec nous dans l’investissement locatif  autofinancé et autogéré, remplissez notre questionnaire gratuit en 2 minutes. Cela nous permettra de vous envoyer des conseils gratuits pour atteindre vos objectifs.

Partager

Découvrez plus d'articles

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et restez informé sur l'actualité immobilière, 
mais découvrez aussi des astuces et de nouvelles opportunités !